Abraham Poincheval, un artiste au cœur du minéral

Abraham Poincheval est en quelque sorte un pétrifié heureux. Cet artiste choisit des situations extrêmes et différentes situations contraintes1. Son enfermement volontaire dans un bloc de calcaire de douze tonnes, Pierre, ressemble à une pétrification (Palais de Tokyo, Paris, 2017). Cette performance m’a intéressée en lien avec mes recherches sur le motif de la pierre dans les contes merveilleux.

Performeur désigné comme « un artiste claustrophile [qui] aime le confinement, l’autarcie, l’exiguïté2 », sa démarche se rapproche de la situation de l’homme pétrifié, qui est surpris, lui, par une métamorphose non souhaitée, bien qu’elle ne soit pas totalement inattendue.

À mesure que Ti-Jean contait ça, i s’en venait une pierre de marbre. Quand i a eu fini de conter son histoire, la pierre de marbre était faite. Ti-Jean était en pierre de marbre3.

Abraham Poincheval entre dans un bloc de calcaire qu’il habite pendant une semaine. Il précise : « [L’idée,] c’est d’expérimenter ce temps du minéral à l’intérieur de la pierre, ces moments de porosité ; il y a ma respiration, il y a la pierre qui vit, qui est encore humide parce qu’elle a été extraite il n’y a pas si longtemps que ça de la carrière. Donc, du coup, il y a ce flux, ce va-et-vient entre moi et elle4.

Abraham Poincheval cherche à « habiter au cœur des choses », dans une sorte d’intimité ontologique sensible. Il précise qu’il a cherché à « être vraiment au plus proche de la roche, comme quand on est à l’intérieur de soi5 ».

Comme il s’inscrit au cœur de la Pierre, afin de « vivre à la vitesse du minéral », Abraham Poincheval s’inscrit au cœur du monde illustrant « pleinement la volonté d’un dépassement de soi, d’une prise de conscience de la participation à un ensemble plus vaste avec pour objectif le renouveau de la vie6. »

Pour en savoir plus sur la démarche de l’artiste, consulter la page et le catalogue de l’exposition présentée au Palais de Tokyo du 22 février au 1er mars 2017, sa notice sur ArtWiki, et de nombreux articles consultables en ligne.


Source des images : Abraham Poincheval exposition 2017 © Palais de Tokyo / Abraham Poincheval — Projet pour habiter une pierre. DR.




Citer ce billet
Odile Uhlmann-Faliu (2023, 21 décembre). Abraham Poincheval, un artiste au cœur du minéral. Faithful John. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vf3u

  1. Voir sa page sur le site de la Galerie Semiose, Paris. []
  2. Julien Bordier, « Abraham Poincheval, enfermé volontaire dans un bloc de pierre », L’Express, 11 février 2017. []
  3. « Ti-Jean ou la princesse Eugénie », version canadienne, collecte sonore par Dominique Gauthier, 1951, Archives de folklore de l’université Laval. []
  4. Article cité, L’Express. []
  5. Agence France Presse, « A. Poincheval s’enferme une semaine au cœur de la pierre », vidéo, 22 février 2017. []
  6. Ilaria Greta De Santis, « Abraham Poincheval, Walk on clouds, Semiose, 2020 ». En ligne []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search