ATU 516 : Polish | Dwaj królewicze

Cracow Old Tow with St. Mary's Church« Dwaj królewicze » [Deux princes]

Version polonaise. Conté à Mogiła.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur

Królewic starszy kazał ową bryłę soli umieścić w osobnéj izbie i przyjął do niéj osobnego sługę, żeby kamieniowi wygody robił, jako żywemu, żeby kładł go na noc do łoża, odziewał, pilnował i usługowal.

  • Source imprimée

Kolberg, Oskar 1814-1890
Lud: jego zwyczaje, sposób ‘zycia, mowa, podania, przysłowia, dorzeḑy, gusła, zabawy, pieśni, muzyka i tańce
[Série] 8 : Krakowskie ; Cz. 4: Powieści, przysłowia i język
Kraków : w Drukabni Dr. Ludwika Gumplowicza, 1875, p. 66-68 n° 26

  • En ligne

Texte original accessible sur :
1. Polona.pl
2. Archive.org

  • Incipit

Król miał syna z pierwszéj źony, na którego spadało króIestwo, i syna z drugiéj żony, która pragnęła pasierba swego odsunąć ód tronu, dla własnego przeznaczając go syna. Królewicz starszy wybrał się we świat i siedm lat podróźował. Przybył ze swym kamerdynkiem (powiernikiem) do jednego kraju, gdzie mu się królewna bardzo spodobała, i chciał się z nią źenić; ale mu jéj król dać nie chciał, bo się dowiedział, źe on niby nie królewski a tylko kupiecki syn. Królewicz, za radą swego kamerdynka, kazał sobie zbudować okręt i napełnić go rzadkiemi towarami, które na przodzie okrętu porozwieszał.

  • Résumé

Un roi a deux fils. La reine, mère de l’aîné, est morte. Le roi se remarie et la seconde épouse demande au fils aîné de renoncer au trône pour que son propre fils puisse être l’héritier en titre. Le prince aîné voyage pendant sept ans, accompagné d’un serviteur. Il est désireux d’épouser une princesse qu’il aime, mais le roi du pays lointain refuse, le prenant pour un fils de marchand. Le prince fait construire un navire, plein de marchandises rares ; la princesse est attirée à bord et enlevée.
Pendant le voyage retour, le confident du prince voit le fantôme de son grand-père trois nuits de suite ; il lui annonce les dangers (boisson empoisonnée, cheval, attaque au pistolet) qui menacent le prince et l’interdiction de les révéler, sous peine d’être changé en pierre de sel. Le serviteur prévient les deux premiers dangers ; la vieille reine qui veut le punir n’est pas écoutée. Pendant le cortège du mariage, le frère cadet décharge un pistolet sur son demi-frère, le rate, veut tirer à nouveau ; le serviteur transperce l’assaillant de son épée. Condamné à la pendaison, il dévoile les secrets entendus et se pétrifie en statue de sel.
Le vieux roi fait installer le serviteur pétrifié dans une chambre, avec un serviteur particulier pour en prendre soin, le lever, le coucher et veiller à son bien-être quotidiennement. Le couple royal a un enfant. Un mendiant demandant l’aumône aux parents leur indique comment sauver l’ami fidèle, en couvrant la statue du sang de l’enfant. Le serviteur revient à la vie, sous son manteau on entend les cris de l’enfant, bien vivant, sans trace de blessure.

Pour m’aider à améliorer la compréhension de cette version, voir aussi cette page : Help : Precious Translations


Source des images : Zweikampf / manuscrit médiéval — Kraków Ludwig Schneider (cc-by-sa-4.0).


Citer ce billet : "ATU 516 : Polish | Dwaj królewicze", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 6 juillet 2018. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/558.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.