ATU 516 : Lithuanian | Przypowiastka

Raseiniu« Przypowiastka » [Conte]

Version lituanienne. Traduction en polonais. Conté par « Jan Stungura, un noble, de Raseiniai, le 26 juin 1887 ».
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur

A odlatując powiedział: — „Kto to doniesie, ten cały w kamień się obróci.” Zanocowali czwartą noc; gryf jut nie przyleciał.

  • Source imprimée

Davainis-Silvestraitis, Mečislovas 1849-1919
Podania żmudzkie, vol. 1 (Bibljoteka „Wisły”, tom XII)
Warszawa : skład główny w księgarni M. Arcta, 1894, p. 394-406

  • En ligne

Texte original accessible sur :
1. Kujawsko-Pomorska Digital Library

  • Incipit

Był pewien król, który miał jednego syna i kamerdynera, imieniem Jana. Po jego śmierci, wstąpił na tron syn jego. Ten się oźenił i miał równieź syna. Umarł ojciec, znów pełnomocnym na królestwie został syn. I ten się oźenił i temu urodził się syn; a kiedy mu źona umarła, oźenił się po raz drugi. Tego jednak nie wiedział, źe ta druga jego źona była czarnoksięźniczką.

  • Résumé

Jan est un serviteur de rois. Il a été au service du grand-père et du père d’un actuel vieux roi ; un jour ce dernier, se sentant près de mourir, l’appelle à son chevet et lui confie son fils, un tout jeune prince. Ce vieux roi s’est remarié après la mort de la reine, mère du prince, sans savoir que sa nouvelle épouse était une sorcière. Au moment où le prince est en âge de se marier, Jan part dans les pays étrangers, à la recherche d’une épouse « aussi belle que lui » ; dans un lointain royaume, le chant de la flûte de Jan séduit la cour. Il fait réaliser les portraits des trois princesses. Au retour de Jan au pays de son maître, le jeune prince s’enthousiasme en contemplant les jeunes filles l’une après l’autre ; devant le portrait de la troisième, il s’évanouit.
Un navire est alors préparé, plein d’objets précieux, notamment une table d’or incrustée de perles, puis le prince et le serviteur partent en voyage, déguisés en marchands. Ils arrivent de nuit dans le royaume déjà visité par le serviteur. La table d’or, dont l’éclat parvient jusqu’au palais, attire le désir du monarque, mais elle est d’un prix exorbitant. Le prix baisse chaque fois qu’une princesse se présente et tente l’affaire. La plus jeune est enlevée par ruse dès qu’elle monte sur le navire. Elle accepte d’épouser le jeune prince déguisé. À minuit, trois fois, Jan entend un oiseau-griffon prédire les malheurs qui menacent le couple (lion, poison, dragon nocturne) et l’interdiction de les révéler.
Jan prévient les dangers et déchaîne la colère de la reine, belle-mère du prince. Pendant la nuit de noces, Jan combat le monstre, aidé de six soldats, et l’abat. Surpris au moment où il veut essuyer les gouttes de sang tombées sur la jeune reine, Jan est emprisonné et condamné à la pendaison. Il explique ses actes devant toute la cour et se pétrifie en trois étapes. La belle-mère est condamnée à être écartelée par quatre chevaux. Plus tard, Jan est désensorcelé grâce au sacrifice de l’enfant du couple royal, les deux parents ayant fait le même rêve trois soirs de suite. Jan est redevenu lui-même, et l’enfant est vivant aussi. Grande joie. Le bonheur est complet quand les parents de la reine rejoignent, après un voyage éclair, les jeunes monarques.

Pour m’aider à améliorer la compréhension de cette version, voir aussi cette page : Help : Precious Translations


Source des images : Winter / Joseolgon (cc-by-sa-3.0) — Raseiniu / E. Giedraitis (GNU).


Citer ce billet : "ATU 516 : Lithuanian | Przypowiastka", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 10 juillet 2018. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/556.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.