ATU 516 : Berber | Le cheval magique

Région du Souss, Maroc« Le cheval magique »
Version berbère marocaine. Traduction en français. Conté en « chelh’a du Sous ».
ATU 516 – Faithful John / Le fidèle serviteur

Ils partirent montés sur le cheval qui les emporta vers le ciel. Quand le temps fut clair, le prince aperçut la ville de son père. Il abaissa son cheval et quand il fut arrivé à un jardin, il mit pied à terre, laissant la jeune fille et sa monture, pour aller parler à son père de la personne qu’il avait ramenée. Le roi se réjouit beaucoup.

Source imprimée

Basset, René 1855-1924
Nouveaux contes berbères
Paris : Ernest Leroux, 1897, p. 108-110, n° 105, p. 326
(Collection de contes et de chansons populaires ; 23)

En ligne

Incipit

Il était une fois un roi qui avait un fils beau comme la lune. Un jour, il reçut la visite d’un magicien qui lui fit présent d’un cheval de fer auquel il avait fabriqué des ressorts pour monter au ciel. Le roi fut très content de ce présent et le mit dans un pavillon.

Résumé

Cheval magiqueLe fils d’un roi emprunte de nuit le cheval de fer offert à son père par un magicien ; il s’élève dans les airs et parvient dans une autre ville, au-dessus du palais d’un roi ; la princesse, qu’il y découvre et promet d’épouser, repart avec lui ; le prince va annoncer la nouvelle à son père ; pendant ce temps, la jeune fille est enlevée par le magicien sur le cheval magique ; elle est livrée à un autre monarque ; la princesse ne veut pas l’épouser et feint d’être malade ; le fils du roi la retrouve ; ils partent sur le cheval pendant la nuit ; les jeunes gens se marient ; le prince succède à son père 1.


Source des images : Enchanted Horse / John Dickson Batten — Souss / Aajli (cc-by-sa-3.0) — Cheval magique / Mirza Abolhassan Khan Ghaffari, Golestan Palace Library, Téhéran.


Citer ce billet : "ATU 516 : Berber | Le cheval magique", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 4 juin 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/5349.
  1. Version abrégée de l’histoire des Mille et une nuits intitulée « Conte du cheval d’ébène » (Nuits 357 à 371). []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.