ATU 516 : Arabic | L’enfant résigné

Cour d'une maison arabe« L’enfant résigné »

Version maure. Traduction en français.
El-Shamy 516C — St. James of Galicia

L’un deux le tint par la tête, l’autre par les pieds : le roi prit son poignard et voulut l’égorger. À ce moment, l’enfant se mit à rire.

  • Source imprimée

Basset, René, 1855-1924
« Contes et légendes arabes »
Revue des traditions populaires, tome 26, n° 6, juin 1910, p. 210-211, n° 780

  • En ligne

Texte original : accessible sur
1. Gallica

  • Incipit

On raconte qu’un roi avait une plaie que les médecins étaient impuissants à guérir. Un jour il leur dit : Vous me trompez : si vous tardez encore, je vous ferai périr.

  • Résumé

Un roi souffre d’une maladie incurable. Il menace de faire périr ses médecins. Ceux-ci s’entendent pour préconiser le sacrifice d’un enfant de dix ans dont le sang coulera sur la plaie et la guérira. Une proclamation est faite ; un couple indigent se présente avec leur fils unique. Au moment d’être sacrifié, l’enfant rit. En écoutant ses explications, le roi jette son poignard et son émotion fait guérir son ulcère. Il adopte l’enfant.


Source des images : Maison arabe / Wikimedia Commons.


Citer ce billet : "ATU 516 : Arabic | L’enfant résigné", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 1 juillet 2018. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/532.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.