ATU 516 : Cape Verdean Creole | A escada de cabelo – O amigo fiel

Cabo Verde« A escada de cabelo – O amigo fiel » [L’échelle de cheveux – L’ami fidèle]
Version cap-verdienne. Conté par Miguel Gomes, Cabo Verde.
ATU 310 – The Maiden in the Tower / Persinette
ATU 516 – Faithful John / Le fidèle serviteur

E’s pôl saqued’, um fegura di pédra, na porta’ di rua. Tudo pal’manh’ oqui ê’s labanta, ante qui ê’s labâ ou comê, ê’s tâ bâ sê diante’, ê’s ta ’sintâ, ta chorâ. Tudo pal’manh’ ê’s fazê ’sim pa’ doze an’. Depois um pal’manh’ ê’s ’sta lá tâ chorâ, bem ta passâ um passadinha. Passadinha canta, êle purguntal cusa qui êle ’sta chorâ? Amig’ Ric’ f’ra Passadinha, “Esse fegura di pédra é ’nha milh’ amig’ qui ’m tem. ’M tem pa’ choral tud’ pal’manh’ toqui ’m morre.”

Source imprimée

Parsons, Elsie Clews 1875-1941
Folk-Lore from the Cape Verde Islands
Cambridge, Ma ; New York : The American Folk-Lore Society, 1923, vol. 1, p. 228-232 ; vol. 2, p. 129-133, n° 76
(Memoirs of the American Folk-Lore Society ; 15)

En ligne

Incipit

Era dous amigo, um rico, out’o prob’. P’und’ qui fór’ qui Amigo Ric’ ba, êle tâ lebâ sê amigo prob’ cu êle. Um dia ’contice qui êle ba muntiâ êle só. Ele bem ta pass’ n’um casa; êle oubi vóz frâ, “Adraga Juliana, Adraga Juliana, bóta bu cabel’, m’ tâ ba pa’ ’riba!”

Résumé

Deux amis, l’un riche, l’autre pauvre, sont toujours ensemble. Un jour, l’ami riche va à la chasse, seul ; il surprend cette scène : « Adraga Juliana, Adraga Juliana, fais tomber tes cheveux, je monte ! » ; il revient avec son ami pauvre et dit la formulette ; en jouant avec la jeune fille, il arrache un de ses cheveux ; la mère le réalise en inspectant la chevelure ; Adraga Juliana charge ses animaux (chatte, porcelet) que la mère tue ; à la troisième visite, n’ayant plus d’excuse, elle s’échappe avec les deux amis ; malédiction de la mère (eau, orange, maison, dragon) ; halte nocturne sous un arbre : le couple s’endort, l’ami pauvre veille ; Halcyon leucocephala acteondeux oiseaux dévoilent les dangers menaçant le couple et le risque de pétrification pour le briseur de secrets. Il est entendu entre eux que l’ami riche épouse la belle jeune fille ; sur le chemin du retour, l’ami fidèle empêche les premiers pièges de se réaliser ; ensuite il monte la garde chaque nuit pendant deux ans : quand il tue le dragon, une goutte de sang tombe sur le visage de l’épouse ; en léchant cette marque, l’ami réveille la jeune femme ; cris, accusation ; l’ami pauvre explique les malédictions lancées par la mère de Juliana et les châtiments réservés à l’indiscret, rappelés par les oiseaux à chaque étape.

Changé en statue de marbre, le fidèle compagnon est placé à côté de la porte d’entrée ; pleurs chaque jour pendant douze ans ; un jour, un oiseau (passadinha ou passarinha 1) chante et demande à l’ami pourquoi il pleure ; le passereau multicolore indique la solution pour faire revivre son compagnon (sacrifier son fils âgé de douze ans) ; la mère accepte : « nous pourrons avoir un autre enfant, mais pas un ami comme celui-ci ! » L’ami revient à la vie ; danse et fête pendant trois jours ; ils ne pensaient plus à l’enfant mort ; on va pour l’enterrer ; les parents le retrouvent vivant, portant les vêtements d’un prêtre, prêt à dire la messe.


Source des images : Dous amigos / Knolog (cc-by-sa-4.0) — Cabo Verde / Caspar Schmalkalden — Halcyon leucocephala acteon / Georg Forster, 1772.


Citer ce billet : "ATU 516 : Cape Verdean Creole | A escada de cabelo – O amigo fiel", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 23 mai 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/5313.
  1. Cet oiseau typique du Cap Vert est un martin-pêcheur à tête grise, Halcyon leucocephala. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.