ATU 516 : Malayalam | Rama and Luxman

Periyar, India« Rama and Luxman; Or, the Learned Owl »

Version malayalam. Conté par Anna Liberata de Souza. Traduction anglaise.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur

Four nights ago I dreamed a strange dream. I thought that for miles and miles I wandered through a dense jungle, after which I came upon a grove of Cocoa-nut trees, passing through which I reached one compound entirely of Guava trees, then one of Soparee trees, and lastly one of Copal trees, beyond this lay a garden of flowers, of which the Malee’s wife gave me a bunch; round the garden ran a large river, and on the other side of this I saw a fair palace composed of transparent glass, and in the centre of it sat the most lovely Princess I ever saw, white as marble, and covered with rich jewels; at the sight of her beauty I fainted—and so awoke.

  • Source imprimée

Frere, Mary, 1845-1911. Éditeur scientifique
Old Deccan Days or, Hindoo Fairy Legends, current in Southern India, Collected from Oral Tradition
London, John Murray, 1868, p. 73-86, n° 5 — Philadelphia, J. B. Lippincott, 1868, p. 98-112, n° 5

  • En ligne

Texte original : accessible sur
1. Archive.org
2. Archive.org
3. HathiTrust

  • Incipit

Once upon a time there was a Rajah whose name was Chandra Rajah, and he had a learned Wuzeer or Minister, named Butti. Their mutual love was so great that they were more like brothers than master and servant. Neither the Rajah nor the Wuzeer had any children, and both were equally anxious to have a son. At last, in one day and one hour, the wife of the Rajah and the wife of the Wuzeer had each a little baby boy. They named the Rajah’s son Rama, and the son of the Wuzeer was called Luxman, and there were great rejoicings at the birth of both.

  • Résumé

Old Deccan DaysUn rajah et son vizir sont unis par l’amitié. Ils n’ont pas d’enfants. Un jour, à la même heure, leurs épouses donnent chacune naissance à un fils. Le fils du rajah est nommé Rama, celui du ministre, Luxman. Élevés ensemble, ils s’aiment comme des frères. Lorsqu’ils ont quinze ans, la mère du prince cherche à les séparer ; elle récompense une vieille femme qui sème la discorde entre eux. Le fils du rajah rejette son ami et désire sa mort. Luxman est prudemment éloigné.
Rama voit en rêve plusieurs nuits une princesse dans un palais de verre, et regrette l’absence de son ami. Celui-ci revenu, il est le seul à pouvoir interpréter son rêve. Les deux amis partent en quête de la princesse lointaine. Après un long voyage, ils arrivent au but et sont capturés dans le jardin (interdit d’accès) puis jetés en prison. Une femme les aide à s’enfuir. Ils se présentent devant le rajah de ce royaume. Le prince Rama franchit la rivière avec le cheval de son père et gagne la main de la princesse Bargaruttee.
Sur le chemin du retour, le fils du vizir entend, une nuit, la conversation de deux chevêches. Le mâle prédit les dangers menaçant le jeune couple (banian, arche d’entrée du palais, cobra) et la pétrification du fils du vizir, qui note tous ces détails sur des tablettes. Luxman prévient tous les dangers. Sommé de s’expliquer, il est accusé à tort et se change en pierre. Sa métamorphose dure huit ans. Enfin, l’enfant du jeune couple fait revenir l’ami pétrifié à la vie en posant sa main sur la statue. Luxman se marie et tous vivent heureux.


Source des images : Periyar / Ben3john (cc-by-sa-3.0) — Old Deccan Days / Wikimedia Commons.


Citer ce billet : "ATU 516 : Malayalam | Rama and Luxman", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 16 juin 2018. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/51.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.