ATU 516 : Sanskrit | The Adventures of Vīravara

Temple, Hampi, Karnataka« The Adventures of Vīravara » [Les aventures de Vīravara]
Version sanskrite. Traduction en anglais.
ATU 516 – Faithful John / Le fidèle serviteur

King Śūdraka, who was a witness of all this from his place of concealment, was full of bewilderment, sorrow, and astonishment, and said to himself: “This worthy man and his family have performed for my sake a wonderful and difficult exploit never seen or heard of anywhere else. Though the world is wide and various, where could there be found a man so resolute as secretly to sacrifice his life for his master, without proclaiming the fact abroad? And if I do not requite this benefit, what is the use of my sovereignty, and of my protracting my life, which would only be like that of an animal?”

  • Source imprimée

Somadeva XIe siècle — Tawney, Charles Henry 1837-1922, traducteur — Penzer, Norman Mosley 1892-1960, éditeur scientifique
Kathāsaritsāgaraḥ
[1070]
London : printed by Chas. J. Sawyer, 1926, vol. 6, p. 191-199, livre 12, chap. 78, n° 163g

  • En ligne

1. Archive.org
2. Wisdom Library

  • Incipit

There is a city on the earth rightly named Śobhāvatī. In it there lived a king of great valour, called Śūdraka. The fire of that victorious king’s might was perpetually fanned by the wind of the chowries waved by the captured wives of his enemies. I ween that the earth was so glorious during the reign of that king, owing to the uninterrupted practice of righteousness that prevailed, that she forgot all her other sovereigns, even Rāma.
Once on a time a Brāhman, of the name of Vīravara, came from Mālava to take service under that king who loved heroes. His wife’s name was Dharmavatī, his son was Sattvavara, and his daughter was Vīravatī. These three composed his family; and his attendants were another three: at his side a dagger, a sword in one hand, and a splendid shield in the other.

  • Résumé

Le roi Śūdraka, glorieux souverain, vit dans la ville de Śobhāvatī. Un jour, un brahmane, nommé Vīravara, se présente pour servir ce roi ; accompagné seulement de sa femme, de son fils et de sa fille, il possède de belles armes. Frappé par son attitude, le roi accepte le salaire important demandé ; des espions vérifient son emploi adéquat et conforme aux lois religieuses ; le roi lui-même est témoin de la rigueur inébranlable de son serviteur, montant la garde par tous les temps. Une nuit, Śūdraka envoie Vīravara, tout en le suivant caché, vers une femme qui pleure près du palais ; elle se présente comme la terre de ce pays, parèdre surnaturelle du roi ; elle se lamente et quitte les lieux car le roi doit mourir dans les trois jours. La solution existe pour empêcher ce malheur : sacrifier à la déesse Chaṇḍī (Durgā) Sattvavara, le propre fils de Vīravara : le roi vivra encore cent ans.
Durga« Distingué pour son courage », le jeune Sattvavara accepte de donner sa vie pour le roi ; la voix de la déesse retentit et indique que le roi est sauvé. À la suite de ce sacrifice, le cœur de la jeune sœur se brise de chagrin ; leur mère demande ensuite à suivre ses enfants dans la mort sur le bûcher funéraire ; Vīravara prie alors la déesse de préserver le roi et se tranche la tête. Témoin de tous ces actes courageux, désireux de les récompenser, le roi Śūdraka offre à la déesse sa propre vie pour qu’elle ressuscite les quatre êtres morts. La voix de la déesse l’empêche d’utiliser son arme ; Vīravara et sa famille se relèvent vivants, sans une blessure. Caché à nouveau, le roi les voit repartir chez eux et son fidèle serviteur reprendre sa garde, silencieux sur les événements de la nuit. Le lendemain, le roi rend publiquement hommage à Vīravara devant tous ses ministres, et donne, à son fils et à lui, deux provinces. Vie heureuse et en bonne harmonie des deux rois, aux pouvoirs désormais égaux.


Source des images : Orage / Adarshjchandran (cc-by-sa-4.0) — Karnataka / Apadegal (cc-by-sa-3.0) — Durga / King_Rishab_Dugar (cc-by-sa-4.0).


Citer ce billet : "ATU 516 : Sanskrit | The Adventures of Vīravara", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 30 avril 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/5063.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.