ATU 516 : Portuguese | Pedro e Pedrito

Plage de Loulé, Portugal« Pedro e Pedrito » [Pedro et Pedrito]
Version portugaise, de la région de l’Algarve
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur
ATU 303 — The Twins or Blood-Brothers / Le Roi des poissons ou la Bête à sept têtes

Andou, andou e foi dar ao jardim das estatuas. Ficou pasmado. Logo lhe appareceu a velha fazendo-lhe as festas que fizera ao irmão, e conduzindo-o egualmente para junto da roseira. Quando Pedro ali chegou conheceu logo Pedrito convertido em estatua, e perguntou á velha: — Esta estatua está aqui ha muitos annos? — Ora! ha muitos annos í… Então Pedro, desembainhando a espada, deu na velha um grande golpe. A velha poz-se a gritar, mas Pedro desancava-a furiosamente, dizendo: mato-te se me não restitues o meu irmão.

  • Source imprimée

Oliveira, Francisco Xavier de Ataíde 1842-1915
Contos tradicionaes do Algarve
Tavira : Tipographia Burocratica, 1900, vol. 1, p. 60-66, n° 24

  • En ligne

1. HathiTrust

  • Incipit

Havia um rei e uma rainha. Depois de muito tempo de casados nasceu um filho, no mesmo dia em que a mulher do forneiro do palacio teve outro filho. O rei, receioso de que o principezinho morresse, combinou ás occultas com o forneiro em dar-lhe este o seu filho e espalhar-se que a rainha tinha parido dois meninos gemeos, porque se um morresse, ficava o outro. O forneiro acceitou a proposta e toda a gente ficou suppondo que a rainha tivesse parido dois filhos gemeos.

  • Résumé

Le même jour, naissent le fils d’un roi, après une longue stérilité, et le fils du fournier du palais. Inquiet que le prince puisse mourir, le roi, en accord avec l’autre père, annonce la naissance de jumeaux. Le fils du fournier est nommé Pedro, le prince Pedrito. Élevés ensemble, seuls le roi et la reine savent les distinguer. Un jour, Pedro comprend qu’il n’est pas le fils du roi. Devenu jeune homme, il demande à voyager dans le monde ; son frère l’imite ; ils se séparent à un carrefour pour se retrouver au même point à leur retour. Pedro arrive dans une grande ville ; il y parfait ses humanités. Pedrito est piégé par une vieille femme, dans un jardin de roses plein de statues ; il respire une fleur ; son cheval et lui se changent en marbre.
Pedro arrive seul au lieu du rendez-vous ; il part à la recherche de son frère. Il marche et parvient à la roseraie : même vieille, même manège, et son frère en marbre ; Pedro frappe la vieille du plat de l’épée et menace de la tuer ; elle désensorcelle son frère, et tous les autres prisonniers qui remercient leur sauveur. Une jeune princesse, prête à l’épouser, est dirigée vers son frère, le prince. Avant de quitter le jardin, puis sur le chemin, une voix prévient  : plusieurs dangers menacent la jeune fille (orange, fontaine, rivière, serpent) ; Pedro seul entend ; le silence doit être gardé sous peine de métamorphose. La fiancée est chaque fois protégée avec succès. Dans la chambre nuptiale, Pedro abat le serpent ; une goutte de sang est tombée sur le sein de la princesse. Il s’approche ; réveillée, elle crie ; on accourt. Tous le condamnent, sauf Pedrito ; Pedro parle, il explique et se change en statue. Pleurs, lamentations. Pedrito rêve la veille de la naissance de son fils ; il le sacrifie et frotte la statue de son sang. Pedro revient à la vie ; embrassades ; retour au palais. Il va chercher l’enfant ; il est bien vivant ; une parfaite cicatrice autour du cou. Félicitations de tous à Pedro ; il revient à ses études et reste le fidèle conseiller de son frère toute sa vie.


Source des images : Jardin de roses / Maria Oakey Dewing — Loulé / Vitor Oliveira (cc-by-sa-2.0).


Citer ce billet : "ATU 516 : Portuguese | Pedro e Pedrito", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 23 avril 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/4990.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.