ATU 516 : Shehri | Der Töchterhasser

Salalah, Dhofar« Der Töchterhasser » [Histoire d’un homme qui ne voulait pas de filles]
Version shehri. Texte original et traduction allemande en regard.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur
ATU 315 – The Faithless Sister / La sœur infidèle
Love through Sight of Floating Hair

Der Sultan sprach: Wenn ich bei ihm finden werde Glied und Hoden, werden eure Köpfe abgeschnitten, der deine und der deines Weibes; wenn ich aber bei ihm nichts finde und eure Rede wahr ist, werden unsere Köpfe abgeschnitten, der seine und der meine.

  • Source imprimée

Müller, David Heinrich 1846-1912
Südarabische Expedition. Band VII: Die Mehri- und Soqot̥ri-sprache, III: Shauri-Texte
Wien : Alfred Hölder, 1907, p. 102-110, n° 22

  • En ligne

1. HathiTrust
2. Archive.org

  • Incipit

Es war ein Mann, ein Sultan, der eine Frau und einen Sohn hatte und seine Frau war schwanger. Er machte eine Pilgerfahrt und befahl seinem Sohne und sprach zu ihm: Wenn deine Mutter gebiert und ein Mädchen bekommt, töte es, bekommt sie einen Knaben, erziehe ihn. Und der Alte reiste ab.

  • Résumé

Un sultan part en pèlerinage ; sa femme est enceinte ; il confie à son fils aîné le soin de tuer l’enfant si c’est une fille, de l’éduquer si c’est un garçon. Le fils du sultan confie la fillette qui vient de naître à une vieille voisine et lui demande de l’élever. Au retour de son père, le fils prétend qu’il lui a obéi. Un jour, le sultan aperçoit la jeune fille chez la vieille et veut l’épouser ; son fils aîné lui avoue la vérité. Le sultan persistant à vouloir la mort de sa fille, le frère et la sœur quittent le palais et s’installent dans une maison abandonnée. Découverte par l’un de ses longs cheveux, la sœur trahit son frère et s’en va avec un incroyant propriétaire d’un bateau ; le frère est abandonné, attaché à une chaise et émasculé. Un chat familier dénoue ses liens et reste jusqu’à ce qu’il soit guéri. Puis le jeune homme part et arrive au pays d’un autre sultan ; il dort dans la mosquée. La fille du sultan le voit et veut l’épouser, en dépit de la mutilation qu’il lui a dévoilée ; ils sont mariés. Un jour, l’incroyant parti avec la sœur du jeune homme le voit et le dénonce comme eunuque ; controverse avec le sultan ; jugement renvoyé au lendemain. Pendant la nuit, le jeune homme s’échappe grâce à la tresse de son épouse ; trois anges rencontrés lui rendent son intégrité corporelle contre la promesse de livrer la moitié de ses enfants. Le lendemain, à la salle de réunion, il montre son corps nu ; puis il tranche les têtes de sa sœur et de son complice ; banquet. L’épouse du jeune homme accouche de trois enfants ; une nuit, il va à la rencontre des anges ; les enfants sont partagés ; le troisième est tranché en deux. Sa loyauté est récompensée : les deux moitiés réunies, l’enfant lui est rendu ; il reçoit la bénédiction des anges. Vie heureuse avec sa femme ; il succède à son beau-père, et devient sultan.


Source des images : Mousson à Salalah / marypaulose (cc-by-2.0) — Salalah, Dhofar / Silvio Taverna (cc-by-sa-2.0).


Citer ce billet : "ATU 516 : Shehri | Der Töchterhasser", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 21 avril 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/4955.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.