ATU 516 : Arabic | Bousetta

Montagnes de l'Atlas près de Blida« Bousetta »
Version algérienne (maure). Traduit en français. Conté par Amâr bn Ahsen, d’après Moulaï Ali.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur
ATU 327B – The Brothers and the Ogre / Le Petit Poucet
ATU 531 – The Clever Horse / Ferdinand le Fidèle et Ferdinand l’Infidèle

Nous allons poser sur le feu cette chaudière et la remplir d’eau. Pendant trois jours nous en chaufferons l’eau jusqu’à ce qu’elle bouille à gros bouillons. Le troisième jour, tu te mettras tout nu. Tu prendras un mouchoir dans chaque main et tu t’y plongeras tout entier. Il te faudra retirer ces mouchoirs pleins de perles et de diamants. Ces perles et ces diamants constitueront la dot de la mariée. Si tu te soumets à ces conditions, nous agréons ta demande ; mais, si tu es incapable de les remplir, nous ramenons sur-le-champ notre fille.

  • Source imprimée

Desparmet, Joseph 1863-1942
« Contes maures recueillis à Blida »
Revue des traditions populaires, tome 29, n° 3, mars 1914, p. 129-135, n° 25

  • En ligne

1. Gallica

  • Incipit

Amâr bn Ahsen, le marocain, cordonnier à Blida, raconte — l’ayant entendu raconter à un autre, marocain du nom de Moulaï Ali — qu’il y avait dans l’ancien temps un roi qui n’engendrait que des filles.
Une nuit, s’étant rendu sur le rivage de la mer, il pleurait et se lamentait de ce que Dieu ne lui donnait pas d’enfant mâle, lorsque se dressa devant lui un ange envoyé par Allah, qu’il soit exalté !

  • Résumé

Un roi qui n’a que des filles se lamente. Un ange d’Allah lui dit d’épouser une nouvelle femme et lui indique des signes révélant la naissance future de six garçons. L’un d’entre eux causera la mort de son père et de ses frères. Tout se passe comme annoncé : une jument blanche apparaît au septième mois, cinq garçons naissent successivement, puis le sixième et une pouliche naissent le même jour. Bousetta est né avec six doigts ; il grandit vite et, tout jeune, bat ses frères à la chasse. Par jalousie, ils l’emmènent dans la forêt pour que la ghoule le dévore ; Bousetta sans crainte suit l’ogresse partout, il sauve ses frères en inversant calottes et mouchoirs et tous reviennent chez leur père. Ils suscitent à nouveau trois épreuves que Bousetta réussit grâce aux conseils de sa jument-djinniya. La troisième fois, au passage de la rivière, la ghoule se change en une houri de toute beauté. Le roi la désire comme épouse : trois vieillards de sa famille, que Bousetta est allé chercher au pays des ghouls et des épouvantes, reviennent avec un immense chaudron. L’épreuve pour épouser la jeune fille : entrer nu dans l’eau bouillante, en ressortir avec perles et diamants. Bousetta réussit sans mal, son père laisse sa chair et sa vie dans les bouillons. Bousetta épouse la belle houri convoitée par le roi et prend sa place sur le trône. La jument se transforme en jeune fille [qu’il épouse aussi]. Ses frères ont tous la tête tranchée.


Source des images : Six doigts / Drgnu23 (cc-by-sa-3.0) — Environs de Blida / Omar le brave (cc-by-sa-4.0).


Citer ce billet : "ATU 516 : Arabic | Bousetta", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 15 avril 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/4856.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.