ATU 516 : French | Le fidèle serviteur

Église de Vacqueville« Le fidèle serviteur »
Version lorraine. Conté en 1883 par G. Charpentier, Vacqueville, Meurthe-et-Moselle.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur
Swan Maiden

Maintenant que j’ai dévoilé le secret des fées, ja vais être changé en statue de pierre. Je demande au roi de me faire placer dans la grande salle verte du palais.

  • Source imprimée

Carnoy, Henry 1861-1930
Contes français
Paris : Ernest Leroux, 1885, vol. 2, p. 115-123, n° 16
(Collection de contes et chansons populaires ; 8)

  • En ligne

1. Archive.org

  • Incipit

Un roi avait un fidèle serviteur auquel il tenait beaucoup; jamais il n’entreprenait une expédition ou une guerre sans prendre l’avis de Jeannot, et toujours le roi n’avait eu qu’à se féliciter de l’excellence des conseils de son domestique.
Le roi, qui était vieux, tomba gravement malade, et bientôt son médecin le prévint qu’il n’avait plus à vivre que fort peu de temps.
« Qu’on fasse venir ici le fidèle Jeannot, dit le moribond. Je veux lui dire mes dernières volontés. »
On appela Jeannot qui pleurait dans la chambre voisine.

  • Résumé

Un vieux roi, près de mourir, confie son fils à son fidèle serviteur, Jeannot, en lui signalant la chambre secrète où se trouve le portrait de la princesse Marie, qui doit rester interdite au prince. Le jeune roi enfreint l’interdit et s’évanouit devant la beauté de la jeune fille. Il veut partir à sa recherche. Après maints essais infructueux, un magicien indique la route à suivre. Un navire chargé de trésors part, avec le jeune roi et le serviteur à son bord. Arrivés à destination, le roi traverse la ville et son château, déserts, il enlève la princesse endormie et repart, oubliant le serviteur sur le rivage. Trois cigognes annoncent les dangers qui menacent le roi (chemise) et la reine (soupière d’or) ainsi que les moyens de les éviter. Elles édictent un tabou de silence et le sacrifice qui pourra sauver l’homme pétrifié ayant révélé le secret. Les oiseaux-fées abandonnent leurs vêtements de plumes et s’en vont vers la mer. S’emparant d’une parure, Jeannot se change en cigogne et rejoint le palais. Le mariage est célébré. Jeannot s’interpose par deux fois au moment critique. Excusé d’abord, puis jeté en prison, le serviteur fidèle est condamné à mourir. Il révèle le secret des fées et se pétrifie.
La jeune fée ayant perdu sa robe de plumes part à sa recherche et parvient, au bout d’un an, auprès de la statue de Jeannot. Elle l’interroge et lui révèle le moyen d’être désenchanté. Le roi surprend leur conversation et sacrifie ses enfants jumeaux. Frottée de leur sang, la statue du serviteur reprend vie, la fée ressuscite les enfants avec sa baguette magique puis s’envole vers son lointain pays.


Source des images : Ciconia ciconia / 최옥석 (cc-by-sa-4.0) — Vacqueville / Bertranfenne (cc-by-sa-3.0).


Citer ce billet : "ATU 516 : French | Le fidèle serviteur", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 9 janvier 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/4587.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.