ATU 516 : Bolognese | La fola di clômb

Bologna / Viaggi di Carlo Maggi, 1578« La fola di clômb » [Le conte de la colombe]
Version en dialecte bolonais.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur

Se ch’ al le turà, mo quand ai muntarà a caval al murirà. Es e spusarà la prinzipèssa, mo in t’ la premma sira del noz intrarà un dragh in t’ la stanzia di spus, e l’ ammazzarà la spôusa;
Mo chi dirà quèst e chi cuntarà
Una statua ed sal al dvintarà.

  • Source imprimée

Coronedi Berti, Carolina 1820-1911
Favole bolognesi
Bologna, Successori Monti, 1883, p. 84-86, n° 20
[fac-simile : Sala Bolognese, Arnaldo Forni editore, 2011]

  • Incipit

Ai era una volta un rè ch’ aveva du flû. Al piò gran ch’ era l’ erede al trono al n’ in vleva saveir d’ tor mujer, e so pader se c’ prava. Un dè sti du fradì eren a cazza, e al grand ammazzò un bèl merel nèigher cm’ è un vlud, e st’ animal l’ andò a cascar sò pr’ una lapida d’ alabaster, es la tinzè ed sangv; quand al prèinzìp vest quèl culòur dlà pènna e qual dèl sangv sò in t’ al bianch dl’ alabaster al s’ vultò da so fradèl es i des: vit, se me a truvass una dona cun i cavì acsè nigher, i laber acsè ross, e el caren acsè bianchi a la spusarè.

  • Résumé

Un roi a deux fils dont l’aîné, héritier du trône, refuse de se marier. Un jour, les deux princes vont à la chasse. L’ainé tire : un beau merle, noir comme du velours, s’abat sur une pierre d’albâtre, qui se teinte de sang. Il imagine une femme : cheveux noirs, lèvres rouges, visage blanc, et fait promettre à son frère de la chercher ; il l’épousera. Au palais, le roi se réjouit et donne au prince beaucoup d’argent pour le voyage. Après plusieurs jours, le jeune homme rencontre un vieux mendiant qui lui indique le palais où vit la fille du grand Turc, sévèrement gardée. Le prince, déguisé en marchand, lui présente des bijoux et l’attire jusqu’à son navire, où elle est enlevée. Les pleurs de la demoiselle sont calmés par les explications du prince. Dans des villes-étapes, celui-ci achète des cadeaux pour son frère (un beau cheval, un beau cerf). Deux nuits de suite, le prince entend une colombe pleurer et annoncer les malheurs qui menacent le prince (mort en montant à cheval ou en touchant le cerf) et la jeune femme (dragon dans la chambre des époux). L’interdiction de silence trouble le prince qui ne dit rien à sa compagne de voyage et songe même à mourir.
À leur arrivée, le prince aîné, devenu roi, tombe amoureux au premier regard. Son frère coupe les jambes du cheval, abat le cerf d’un coup d’épée, mais se refuse à toute explication. Les noces sont célébrées. Pendant le bal, le prince cadet se retire et se cache dans la chambre des mariés. Le dragon surgit par la fenêtre, il le frappe et, dans le même temps, blesse légèrement la reine qui se met à hurler. Le roi accourt, le prince se tait et est mis en prison. Condamné à mort, le prisonnier demande l’érection d’un piédestal dans une salle du palais, d’où il parlera avant d’aller à la mort. Devant tous, il a tout révélé et s’est changé en statue de sel. Affliction générale. La statue est portée dans la chambre royale. La reine accouche ; on célèbre avec de nombreux invités la naissance du fils du roi. La reine pleure devant la statue, le dragon lui apparaît et demande le sacrifice de l’enfant pour sauver le parent pétrifié. D’abord irrésolue, la reine se résout à tuer le bébé et recouvre avec son sang la statue. Le prince pétrifié revient à la vie. Le dragon apparaît à nouveau et explique : il a voulu leur faire éprouver la perte d’un enfant. C’est le grand Turc, il leur a pardonné, le bébé est vivant. Joie. Les héros ont rendu visite au grand Turc, sont revenus chez eux et ont vécu heureux..


Source des images : Femme turque allant par les rues / Bibliothèque nationale de France — Bologna / Viaggi di Carlo Maggi, 1578, Bibliothèque nationale de France.


Citer ce billet : "ATU 516 : Bolognese | La fola di clômb", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 4 janvier 2019. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/4544.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.