ATU 516 : French | Papa Grand-Nez

Paysage du Morvan« Papa Grand-Nez »

Version nivernaise (France). « Conté par François Briffault, né à Montigny-aux-Amognes (Nièvre). »
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur

Cric crac ! qui en parlera pierre deviendra !

  • Source imprimée

Millien, Achille, 1838-1927
« Papa Grand-Nez, conte du Nivernais »
Revue des arts et traditions populaires, tome 2 n° 4, avril 1887, p. 148-151.

  • En ligne

Texte original : accessible sur :
1. Gallica

  • Incipit

Il y avait une fois deux rois qui, étant voisins et jaloux l’un de l’autre, s’étaient déclaré la guerre. Plusieurs combats avaient déjà donné le désavantage à l’un des rois, parce qu’il ne pouvait pas diriger à son gré son armée, gênée dans ses manœuvres par les replis d’une large rivière sans pont. Pour observer les mouvements de l’ennemi, un de ses officiers monta un jour au faite d’un chêne qui dominait une grande forêt.

  • Résumé

Deux rois voisins se font la guerre. L’un des deux est en difficulté. Un officier de l’armée de ce roi, en observation en haut d’un chêne, entend à deux reprises (— Quelles nouvelles apportez-vous, papa Grand-Nez ?), l’annonce de victoires pour son camp, s’il suit des conseils sans en révéler l’origine (risque de pétrification) : branche pour créer un pont et envahir le camp ennemi de nuit ; poussière de l’arbre creux pour aveugler et étouffer l’armée adverse. Victoire du premier roi, capitulation, paix. L’officier reçoit en récompense la main de la fille du roi. Questionné par sa fiancée, il dévoile les secrets et est changé en pierre ; la princesse raconte à son tour et devient statue. Le royaume est en deuil. L’oncle du jeune officier, qui a entendu la princesse parler, va dans la forêt et monte dans l’arbre. Même groupe surnaturel dans la clairière, annonce du remède (eau de la source) ; le jeune couple est ranimé, on prépare le mariage. Poussé chaque jour par le roi à s’expliquer, le sauveur craint de laisser échapper le secret. L’oncle entend une dernière fois papa Grand-Nez : une orange, des mots murmurés qui suivent le tronc, puis les racines et se perdent dans la rivière… il peut parler maintenant sans crainte. Noces et réjouissances, bonheur et paix.


Source des images : Quercus / Nadine Kühberger (cc-by-sa-3.0) — Morvan / PD.


Citer ce billet : "ATU 516 : French | Papa Grand-Nez", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 26 juin 2018. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/413.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.