ATU 516 : Lao | Visayâmatya

Vientiane, Mekong« Visayâmatya »

Comprend :
— Visayâmatya
— L’ermite, le tigre, le serpent et l’homme
— L’amatya innocent
— L’ermite innocent
— La reine innocente
— Le grand amatya innocent.

Version lao. Traduction française.
ATU 516 — Faithful John / Le fidèle serviteur

Si je refusais de vous répondre, ô roi, moi qui suis innocent, vous me feriez tuer, et le malheur serait sur vous. Je vais donc vous parler, vous dire la vérité, afin que vos mérites ne soient point diminués.

  • Source imprimée

Leclère, Adhémard, 1853-1916. Éditeur scientifique et traducteur
Contes laotiens et contes cambodgiens, recueillis, traduits et annotés…
Paris, Ernest Leroux, 1903, p. 107-127 (Collection de contes et chansons populaires ; 25)

  • En ligne

Texte original accessible sur :
1. Gallica
2. Archive.org

  • Incipit

Il y avait en ce temps-là un brahmane très intelligent.
Dans le même temps, un officier [de la garde royale] vint monter sa garde. Comme il était un sot, il s’endormit. Le roi s’étant levé et étant sorti [pour s’assurer que ses gens faisaient bonne garde], le trouva dormant profondément et le tua.
Un autre jour, le moment de se coucher étant venu, un autre officier (amatya), nommé Visaya, vint pour monter sa garde. Il se coucha la tête près du yant et s’endormit. Au cours de la première veille, le roi prit son glaive et sortit. Comme il approchait de Visayâmatya, celui-ci l’entendit venir et prononça ces mots énigmatiques : « O, je ne sais si je le dirai, ou si je ne le dirai pas. » Le roi ayant entendu ces mots, retourna sur ses pas et rentra dans sa chambre pour se coucher.

  • Résumé

Un roi, voulant vérifier que ses gardes le servent fidèlement, tue ceux qui se sont endormis à leur poste. L’un des gardes, Visayâmatya, qui entend le roi s’approcher, suspend à trois reprises le bras fatal en prononçant des phrases énigmatiques. Cet épisode sert de conte-cadre à plusieurs histoires enchâssées qui servent à expliciter les énigmes. Elles sont également racontées pour éclairer le souverain et éviter une mise à mort hâtive « sans examiner l’accusation portée contre » [telle ou telle personne]. À la fin, le roi prend des décisions justes et rend un jugement équitable.

  • Extrait audio

Visayâmatya [incipit] [fichier .mp3 — 3,36 Mo — 00:02:03]

Dit par OdUhFa en juin 2018
Creative Commons (cc-by-nc-sa-4.0)


Source des images : Vientiane, Mekong / Arian Zwegers (cc-by-2.0)


Citer ce billet : "ATU 516 : Lao | Visayâmatya", par Odile Uhlmann-Faliu. Publié dans Faithful John le 12 juin 2018. Lien : https://faithfuljohn.hypotheses.org/124.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.